Posted on

Cuisiner pratiquement cru : comment ?

RitaE/pixabay.com

Préparer un repas cru peut être facile ET rapide. Mais si. Évidemment, vous pouvez investir dans un déshydrateur, mais il vous est tout à fait possible de vous en passer et de tout de même profiter des bienfaits d’une alimentation crue.

Prenez la peine de calculer le temps réellement passé à préparer un repas cru : peler les légumes, éplucher les fruits et les couper en tranches pour les servir dans un saladier… Ou même mixer un smoothie, ou casser quelques coquilles de noix.

Comparez cette durée au temps effectif passé en cuisine lors de la préparation d’un repas cuit (ou à attendre le livreur de pizza).

Ajoutez le temps qu’il faut à l’eau d’une casserole pour arriver à ébullition, au four pour arriver à la bonne température…

Vous auriez eu largement le temps de préparer un repas cru.

Même partiellement suivie, une diète à base d’aliments crus est très bénéfique et riche en satisfactions immédiates.

Manger des aliments crus vous aide à vivre plus longtemps, en meilleure santé. Adopter une alimentation crue va améliorer le fonctionnement de votre système immunitaire, diminuer les douleurs dues aux inflammations et vous procurer une quantité élevée d’antioxydants, ces mêmes antioxydants qui protègent votre organisme des dégâts causés par les radicaux libres.

Manger cru va diminuer votre vulnérabilité aux maladies courantes comme le rhume ou la grippe. Consommer régulièrement des aliments crus va aussi réduire le risque que vous développiez certains cancers, certaines maladies cardiaques et permettre d’éloigner les risques de diabète de type 2.

Enfin, améliorer la qualité de votre nutrition augmente votre espérance de vie. Il n’est pas obligatoire de ne manger QUE des aliments crus pour en récolter les bienfaits. Manger cru n’a pas à être une décision irrévocable et contraignante au quotidien. Envisagez plutôt le fait de manger cru comme une possibilité, une proportion d’aliments à essayer de respecter pendant votre journée.

Chaque repas cru, grignotage ou repas cru ajouté à votre journée vous sera bénéfique. Plus vous consommerez d’aliments crus et mieux vous vous sentirez. Plus vous mangerez cru et plus votre vie sera longue et exempte de maladie.

On imagine facilement pourquoi manger cru recueille un tel enthousiasme. Quel autre choix de vie offre de telles promesses ? Vous donne une plus grande récompense ?

Peu importe vos connaissances et votre budget, manger cru vous conviendra parfaitement.

Cette lecture va vous permettre de faire de l’alimentation crue, une solution plus rapide, plus facile et plus abordable.

Les aliments crus vous apportent des calories provenant d’ingrédients frais, naturels, de grande qualité. Choisissez de préférence des fruits, des légumes, des noix et des graines provenant de cultures biologiques ou raisonnées.

Évidemment, manger cru n’est pas forcément la solution la moins onéreuse pour vous alimenter. Inutile de rappeler que manger cru peut prendre plus de temps et coûter plus cher qu’un régime composé de plats préparés à réchauffer au four à micro-ondes.

Ceci dit, les avantages incomparables pour votre santé,que vous allez très vite expérimenter, vous feront vite oublier les efforts supplémentaires demandés et le budget légèrement élevé.

Il existe des solutions intelligentes pour réduire le coût d’achat des aliments crus, ainsi que des stratégies efficaces pour réduire leur temps de préparation.

Voici une liste à laquelle vous référer lorsque vous voudrez améliorer vos stratégies d’achat et de préparation de vos aliments crus:

  • Achetez en vrac. C’est ma solution de prédilection pour réduire le coût d’achat des noix, des graines, des fruits secs, des épices, et de nombreux autres articles destinés à être conservés.Les acheter en vrac, soit chez des grossistes de produits biologiques, soit dans les bacs de produits en vrac des magasins d’aliments biologiques, ou encore chez des détaillants en ligne en profitant des nombreuses promotions.
  • N’achetez PAS en vrac. Oui, c’est contradictoire. Mais je vous propose d’essayez d’acheter la juste quantité de ce dont vous avez besoin et rien de plus. Si vous avez besoin de 3 carottes, par exemple, il n’est pas nécessaire d’en acheter 1 kilo. Choisissez, pesez, payez. Point.
    Utilisez les bacs de produits en vrac de la même manière, en achetant uniquement ce que vous savez avec certitude que vous allez manger.
  • Privilégiez les produits de saison. Les fruits et légumes frais sont souvent moins chers lorsqu’ils sont “de saison” que lorsqu’ils sont produits au bout du monde et arrivent chez nous par avion (pas toujours… mais ça n’est tout de même pas une bonne raison pour les acheter).
  • Les promotions, les fins de marché de petits producteurs. Avec la guerre des prix qui fait toujours rage et les effets de la crise, les réductions deviennent quotidienne ici ou ailleurs. Guettez les promotions et les remises chez les producteurs locaux, les épiceries fines et autres plateaux de fin de marché à prix coûtant.
  • Planifiez vos repas à l’avance. Choisissez vos repas et vos recettes dès le début de la semaine. Puis créez un calendrier pour leur préparation. Notez les ingrédients nécessaires, les temps de déshydratation, les temps de trempage, ou les autres préparations spécifiques associées à votre recette. Organisez les étapes de votre semaine en fonction de ces préparations.
  • Lorsque vous expérimentez une recette pour la première fois, notez ce que vous devez préparer à l’avance, comme le trempage des noix, par exemple. La plupart des recettes sont réalisables rapidement si les ingrédients de base sont prêts et que vous les avez sous la main.
    Une fois vos préparations préalables terminées, sortez simplement les ustensiles de cuisine dont vous avez besoin et préparez le plat. Si tous les ingrédients sont déjà prêts, confectionner votre repas ne vous prendra que quelques minutes.
    Je préconise de commencer par programmer des repas récurrents, qui reviennent chaque semaine, comme par exemple le plat préféré de vos enfants tous les mercredis à midi.
    Non seulement vous allez reposer votre esprit, mais ce rendez-vous hebdomadaire vous fera expérimenter tous les effets positifs d’une bonne organisation.
  • Préparez vos repas à l’avance. Prendre de l’avance sur la préparation de certains ingrédients peut vous faire économiser de nombreuses heures au moment où vous en avez le plus besoin. La plupart de plats crus se conservent et vous pouvez donc facilement préparer de la nourriture pour plusieurs jours en une seule fois plutôt que de cuisiner tous les jours.
  • Pensez à en préparer plus. Doublez ou triplez les quantités de vos recettes afin d’en avoir assez pour le déjeuner, pouvoir avoir des restes pour le dîner ou le lendemain et même durant le reste de votre semaine.
  • Plantez un potager et des arbres fruitiers. Même sans avoir la main verte, c’est la meilleure façon de vous assurer de la qualité de vos fruits, légumes et herbes aromatiques.
  • Lancez vous dans la germination. Renseignez-vous sur la façon de faire vous-même germer vos graines : de nombreuses informations sont disponibles en ligne.
  • Privilégiez le petit-déjeuner. Le petit déjeuner est le repas cru le plus facile à préparer. Un smoothie, un bol de céréales ou de la bouillie de chia et voilà tout ! Pour le déjeuner, mangez les restes du repas de la veille. Une salade ou une soupe seront d’excellents choix de dîner.
  • Simplifiez. Vos repas n’ont pas vocation à être des démonstrations gastronomiques. Les fruits et les légumes font d’excellentes collations.
  • Changez ! Assurez-vous de prendre en compte les possibilités de substitution. Soit parce les propositions de fin de recette vont vous convaincre, soit parce que vous avez pensé à une alternative plus économique ou plus simple.
    Si une recette vous parait longue à préparer et que vous souhaitez gagner du temps, cherchez les conseils pour accélérer le temps de préparation par (éventuellement) la cuisson ou innovez par vous-même !
    L’expérimentation est le plus grand plaisir de la cuisine… En cuisine crue aussi, évidemment !