Posted on

Comment nourrir les poules

klimkin/pixabay.com

Les poules sont de bonnes mangeuses. Elles mangent presque tout ce qu’on leur offre. Par conséquent, il n’y a pas vraiment une bonne façon de nourrir les poules de basse-cour. Les poulets commerciaux ont un programme d’alimentation détaillé en raison de leur grand nombre et des coûts de contrôle. Cependant, les poules de basse-cour se nourrissent de ce qu’elles trouvent. Mais comme nous voulons qu’elles produisent des œufs en permanence, nous devons nous assurer de leur fournir une alimentation qui réponde à leurs besoins. À l’instar de tout autre animal, les poules ont besoin d’une alimentation équilibrée et elles pourront devenir grasses si on les nourrit trop. Vous saurez si vous nourrissez correctement vos poules en les observant, en essayant et en faisant des erreurs. D’autres variables, comme la météo, la phase de croissance, les niveaux d’activité et le type de race influenceront leur alimentation. Ainsi, les informations que je vais vous fournir ici sont uniquement fournies pour vous guider. Il est important de comprendre vos poules, leurs particularités et leur comportement afin de remarquer tout changement qui pourrait nécessiter de changer leur alimentation.

La première chose à savoir, c’est que plus vos poules ont de l’espace, moins elles compteront sur vous pour se nourrir. Il en est ainsi car elles sont capables de s’alimenter et de chercher des insectes, des petits animaux, des vers, des pousses de plantes. En réalité, c’est ce qu’elles préfèrent par dessus tout. Ces aliments sont nutritifs et ne peuvent pas leur causer des problèmes de santé. Si vos poules sont en liberté, vous devrez juste leur fournir un peu de nourriture commerciale afin qu’elles soient bien nourries. En revanche, les poules qui ne quittent jamais le poulailler et qui dépendent entièrement de vous pour se nourrir ont besoin de grandes quantité de nourriture. Si vous ne les nourrissez pas elles pourraient s’attaquer entre elles ou s’attaquer au surfaces en bois du poulailler. Les poules affamées sont des poules vraiment en colère. Vous allez aussi dépenser beaucoup trop d’argent, ce qui compromettra votre objectif d’élever des poules pour avoir des œufs.

Comment nourrir les poussins

Les poussins se nourrissent normalement avec de la nourriture commerciale. Ils sont en effet trop jeunes pour se nourrir seuls et ils ont aussi besoin d’un coup de pouce pour se développer correctement. Leur nourriture s’appelle normalement de la nourriture de base. Vous pouvez toutefois les nourrir à tout moment avec les restes issus de votre cuisine. Assurez-vous d’acheter la bonne nourriture, par exemple, la nourriture de base pour pondeuses. Cependant, si vos poussins sont destinés à être des poulets de chair, ou si vous les élevez pour la viande, achetez-leur de la nourriture spécialement formulée.

Nourrir les poulettes

Les poulettes sont des poules adolescentes âgés de 2 à 5 mois. L’objectif principal ici est de les renforcer pour qu’elles soient prêtes pour la ponte. Elles ont donc besoin de se développer correctement et d’avoir des os solides. Des rations de croissance permettront d’arriver à cette fin et elles auront une masse corporelle normale avant de commencer à pondre. À cet âge, elles seront très actives et chercheront à se nourrir de tout et n’importe quoi. Si vous les laissez se nourrir d’elles-mêmes, il faudra limiter leur alimentation. Il faudra cependant prévoir beaucoup d’eau.

Les poules pondeuses

Les poules pondeuses sont des poules adultes et leurs besoins nutritifs changent radicalement. Les œufs sont composés de beaucoup de calcium. Ce sera donc l’élément primordial de leur alimentation. Elles ont des réserves de calcium dans le corps, mais ces réserves peuvent facilement s’épuiser. Lorsque cela se produit, les poules pondent des œufs à la coquille molle. Si la carence persiste, elles arrêtent complètement de pondre. Il est également possible qu’elles cassent leurs œufs et qu’elles mangent la coquille afin de chercher du calcium. Une alimentation équilibrée pour pondeuse doit être fournie quotidiennement. Vous devez également permettre à la poule de se nourrir et de rechercher des insectes et des animaux qui constituent une source vitale de protéines. Un supplément de calcium serait également bénéfique pour elles. Les coquilles d’huîtres fournissent des grandes quantités de calcium et peuvent être consommées de temps en temps. Les coquilles d’œufs sont également très riches en calcium. Vous pouvez les donner à manger directement à la poule après en avoir mangé le contenu. Toutefois, vous devrez écraser ces coquilles afin qu’elles ne soient pas reconnaissables. Si votre poule pond tous les jours, ne limitez pas sa nourriture car elle en a besoin pour faire les œufs.

Vous devriez avoir une mangeoire adaptée qui convient au nombre de poules que vous possédez. Vous éviterez ainsi tout gaspillage et n’augmenterez pas vos coûts. Vous pouvez fabriquer vous-même une mangeoire avec des bidons de 5 – 5 -litres ou des bouteilles en plastique afin d’économiser de l’argent, car les mangeoires dans le commerce peuvent coûter chers. L’instinct d’une poule la pousse à manger depuis le sol ; elles peuvent gaspiller la nourriture lorsqu’elles marchent sur la mangeoire. Accrochez la mangeoire pour éviter ce gaspillage ; les poules ne seront alors pas en mesure de picorer dedans. Certaines mangeoires vous permettent de stocker de la nourriture qui durera pendant plusieurs jours. C’est important si vous n’êtes pas chez vous pendant plusieurs jours et que personne ne peut nourrir vos poules. La plupart des poules vont manger juste assez de nourriture. Elles savent réguler d’elles-mêmes leur alimentation, à l’exception de quelques races et des poules à viande. Cela est particulièrement vrai pour les poules pondeuses adultes. Vous ne devez donc pas vous inquiétez si vous les nourrissez trop.

Friandises

Les poules aiment les restes de cuisine. Vous allez remarquer qu’elles vous suivront si elles croient que vous avez des restes de cuisine pour elles. La plupart des aliments que nous consommons leur conviendront très bien. Cependant, les aliments moisis pourraient causer des maladies puisqu’ils sont déjà attaqués par les bactéries. Les aliments salés et les aliments sucrés ne sont pas bons non plus pour vos poules. La plupart des restes de la cuisine seront des aliments à fort apport énergétique et qui contiennent beaucoup de calories. Il est conseillé de les nourrir de ces restes après les avoir nourries avec de la nourriture commerciale. Ainsi, vous serez assuré(e) que la poule ne se nourrit pas trop des restes. Tous les types de légumes sont bons pour vos poules. Elles les adoreront. Vous pouvez les suspendre quelque part dans le poulailler et laisser vos poules les picorer quand elles en ont envie.

La nourriture pour volailles devrait être la source principale d’alimentation pour vos poules. Les restes et les friandises devraient être des aliments additionnels leur permettant d’avoir un régime équilibré. Si vous avez un grand nombre de poules, vous aurez besoin de les surveiller lorsqu’elles mangent pour vous assurer qu’elles se nourrissent toutes. Les poules sont des animaux très sociables avec un ordre social très précis au sein d’un groupe. Les poules dominantes peuvent exclure les poules plus faibles et les empêcher de manger. Si vous le remarquez, vous devrez peut-être installer plusieurs points d’alimentation. Il faut toujours qu’il y ait de l’eau potable disponible à tout moment. Trouvez un abreuvoir adapté qui ne déverse pas d’eau dans le poulailler afin d’avoir moins de nettoyage à faire. Si vous n’êtes pas chez vous, il vous sera utile d’avoir un abreuvoir doté d’un bidon contenant une grande quantité d’eau qui coule légèrement dans une petite soucoupe. Veuillez nettoyer l’abreuvoir une fois par semaine, car des germes pourraient s’y loger. Il y aura également de la litière, des restes et des coulures dans la soucoupe et il faudra les enlever. Il existe aussi beaucoup d’autres façons de construire son propre abreuvoir : avec des seaux, des tuyaux, des pompes. Vous serez en mesure de faire des économies.