Posted on

7 Conseils de base pour la culture d’un potager bio sur le balcon

MabelAmber/pixabay.com

Si vous débutez dans l’art du potager sur le balcon, voici quelques conseils de base pour augmenter vos chances de réussite et avoir la satisfaction de récolter des légumes pleins de vitamines et savoureux, ainsi que des plantes aromatiques pour donner du goût à vos plats:

1.Choix du substrat à utiliser pour vos plantes

C’est un élément très important pour la croissance de vos plantes, mais qui doit aussi tenir compte de l’espace que vous allez aménager. Si votre potager est installé sur un balcon, alors vous ne pouvez pas utiliser un sol lourd comme la terre que vous trouvez dans le jardin d’à côté. Les terreaux pour plantes en pots vendus en jardinerie ou ceux libellés spécial potager et aromatiques en bacs sont bien plus légers et restent humides longtemps en diminuant ainsi la quantité d’eau que vous devez procurer à vos plantes. Si vous avez envie que votre jardin soit bio, lisez bien la composition du terreau avant d’acheter afin de vous assurer qu’il ne contient pas de composants chimiques. Vous pouvez trouver du terreau bio spécial potager et aromatiques en sac de 40L à une dizaine d’euros de la marque Botanic® par exemple.

Pour une croissance maximale des plantes, enrichissez votre mélange
d’un quart de compost. Si vous n’avez pas de composteur sur le balcon, vous pouvez vous en procurer en jardinerie ou dans une ferme bio proche de chez vous. Le lombricompostage est une technique parfaitement adaptée à un balcon dont nous allons parler un peu plus loin. L’utilisation d’un terreau biologique mélangé avec du lombricompost fabriqué par vos soins, permet d’obtenir de beaux légumes bios. C’est une méthode efficace, durable, permettant d’avoir un sol sain. Il faut rajouter du compost en surface tous 20 à 30 jours afin d’assurer aux plantes les nutriments dont elles ont besoin.

2.Utiliser un paillage…

…pour retenir l’humidité, limiter l’apparition des mauvaises herbes et mini-
miser les variations d’humidité et de température. Exemple de paillage: paille, écorces de pin, pouzzolane, etc.

3.Bien choisir les plantes…

…que vous allez cultiver dans votre potager bio en fonction de l’exposition de votre balcon, mais aussi de votre expérience, ainsi que de l’espace disponible. Certaines plantes vont se contenter de 4 heures d’ensoleillement, alors que d’autres vont avoir besoin de minimum 6. Vous allez trouver toutes ces informations utiles dans les fiches pratiques des plantes que vous pouvez cultiver dans votre potager sur le balcon ou la terrasse.

4.Associer les plantes en fonction de leurs caractéristiques

Certaines plantes sont des “plantes compagnes”, c’est-à-dire qu’ils vont protéger l’autre plante des nuisibles ou des maladies.En associant les bonnes plantes vous leur permettez de se protéger mutuellement.

Par exemple le cerfeuil et le thym va éloigner les limaces qui risquent d’endommager vos salades. Et ne pensez pas que cela ne vous concerne pas sur votre balcon du 4ème étage car les limaces ne se gênent pas pour escalader :-).

Un autre exemple d’association idéale est l’oignon et la carotte: le premier repousse la mouche de la carotte, alors que la carotte en fait de même avec la mouche de l’oignon.

Le basilic protège les tomates, mais aussi protège contre l’apparition du mildiou du concombre et attire les abeilles en favorisant la pollenisation.
La bourrache fait fuir les limaces et éloigne les vers des tomates.
La lavande éloigne les pucerons et attire les abeilles.
La capucine est efficace dans la lutte contre les pucerons et les mouches blanches. Elle protège bien les tomates et les carottes.
La menthe repousse les fourmis et les pucerons noirs

Une autre astuce pour éloigner les limaces est d’habiller les pieds et les côtes de vos tables de culture avec du cuivre qui va tenir les limaces à distance.

Ne mettez pas ensemble des plantes qui ont les mêmes ennemis comme par exemple la carotte, le persil et le céleri qui sont attaqués par la même mouche.

5.Protéger les plantes des courants d’airs

Trop de vent peut nuire à la croissance de vos plantes sur le balcon. Vous pouvez soit les protéger avec des paravents, soit avec des palissades en bambou ou encore en géotextile.

6.Mettre des étiquettes

Je vous conseille de mettre des étiquettes à côté de vos plants à l’endroit où vous planter des graines afin de vous rappeler ce que vous avez planté et surtout pouvoir suivre leur évolution. Vous pouvez acheter des lots d’étiquettes en plastique et y coller des autocollants. Vous pouvez aussi écrire au marqueur, mais il sera plus difficile de les réutiliser pour d’autres plantes par la suite ;-).

7.Étapes pour planter dans un pot / jardinière / bac

  • S’assurer que le contenant dispose d’un trou au fond pour drainer l’eau afin d’éviter la pourriture des racines;
  • Poser des billes d’argile ou des gravillons au fond du contenant pour assurer le drainage (sur 1/5e de sa hauteur);
  • Remplir le pot de terreau mélangé avec un quart de compost;
  • Si vous voulez planter des plants ou des légumes/plantes aromatiques que vous avez achetés, humidifier les mottes (en les plongeant dans une bassine d’eau) pour faciliter leur extraction du pot d’origine sans endommager les racines;
  • Détacher les racines à l’aide d’un transplantoir en creusant des sillons du haut en bas de la motte sans déchirer les racines;
  • Creuser un trou assez grand dans le terreau et placer le plant ou la motte verticalement. Rajouter autant de terreau que nécessaire et tasser doucement autour sans asphyxier la plante
  • Enfin arroser avec l’arrosoir en faisant attention de ne pas mouiller les feuilles.

Pour les plantes qui ont besoin d’un tuteur comme les tomates ou les concombres, n’oubliez pas de le placer à côté du pied de la plante. Attachez ensuite le plant de tomates au tuteur en utilisant du raphia sans serrer trop fort.